Attention : la compta pour les AE en 2018…. ça change !

Quelle drôle d’idée de tenir une comptabilité lorsqu’on est auto-entrepreneur puisqu’il n’y a ni TVA, ni bilan à produire, ni charges à déduire !

Et pourtant, c’est la drôle d’idée du gouvernement, qui par une loi, rend obligatoire au 1er janvier 2018 la tenue des recettes sur un logiciel agréé par l’administration. Il s’agit d’un logiciel FEC, Fichier des Écritures Comptables.

En même temps, il fallait s’en douter depuis qu’un compte bancaire dédié est devenu obligatoire, c’était la suite logique non ?

Pourtant, si cela ressemble à une punition, une nouvelle dépense, du flicage, le but est d’éviter les sommes non déclarées et de comparer la banque avec les recettes passées dans le logiciel.

Si on positive, on peut trouver dans cette mesure, 3 avantages 🙂 :

  1. Pouvoir mieux gérer son budget,
  2. Prendre l’habitude de tenir « une comptabilité » et prévenir le dépassement des seuils,
  3. Réfléchir en comparant frais réel/forfait et décider si rester dans un régime micro est vraiment intéressant.

Petite précision : si le texte parle des auto-entrepreneur, il faut considérer qu’il s’applique à toutes les entreprises individuelles en franchise de base de TVA. Cela concerne donc aussi les micro-entrepreneurs, et ceux au régime MDA et Agessa.

Voici les logiciels pour se conformer à la loi anti-fraude.

Éric Hainaut, expert-comptable Cabinet ComCom

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *